Page 2 - dossier_Indochine
P. 2

LA PRESENCE FRANCAISE EN INDOCHINE

                                DE LA GUERRE COLONIALE  A UN FRONT DE LA GUERRE FROIDE

                                                       1945 – 1954
              HIER

                                                   À l'époque de la colonisation de l'Indochine, les Français, qui
                                                   prenaient la décision de s'établir dans cette région asiatique,
                                                   formaient une minorité : leur nombre ne dépassa jamais le
                                                   seuil  de  40 000  personnes  (en  1940)  sur  une  population
                                                   totale de 22 655 000 habitants.

                                                   Ces  Français  furent  en  majorité  des  cadres  de  la  fonction
                                                   publique ou du secteur privé, ainsi que des ecclésiastiques,
                                                   et des commerçants.

                                                   Aux  confins  de  la  Chine  et  de  l’Inde,  la  conquête  de
                                                   l'Indochine offre des perspectives commerciales nouvelles à
                                                   la  France  qui  lance  son  développement  économique    (thé,
                                                   café, charbon, caoutchouc) en même temps qu’une politique
                                                   sanitaire et culturelle.

                                                   La  guerre  d'Indochine  marque  pour  la  France  une  double
                                                   défaite,  à  la  fois  comme  puissance  coloniale  cherchant  à
                                                   sauvegarder  son  Empire  et  comme  membre  du  bloc
                                                   occidental tentant d'endiguer l'expansion du communisme.

              AUJOURD’HUI :  le Tonkin, l’Annam et la Cochinchine forment le Viêt Nam.

              CHIFFRE :

              Près de 25 % des tués, blessés et disparus en Indochine sont issus du corps des sous-officiers dont
              10% de sous-officiers métropolitains .
   1   2