Page 4 - Livret_Expo_MSO_Foch_3W
P. 4

Le 2 mai 1926, le maréchal Foch inaugure à Saint-Maixent le monument aux
        morts de l'EMICC. Une victoire ailée enserre deux générations de Poilus et évoque
        l'attachement intime et profond du maréchal Foch pour le valeureux corps des sous-
        officiers de l'armée de Terre.
            Le 7 juillet 1926, conscient de l'engagement exemplaire des élèves de l'EMICC,
        Saint-Maixent change de toponymie et lie à jamais son destin à ses écoles militaires, en
        devenant Saint-Maixent-l'École.
            Avec plus de 2 millions de blessés et 212 664 tués à l'ennemi depuis 1789, le va-
        leureux corps des sous-officiers a bien mérité de la patrie. Fière de sa devise : « S'ÉLE-
        VER PAR L'EFFORT », héritée des Écoles de cadres de Rouffach-Strasbourg, l'EN-
        SOA cultive l'héritage acquis de « Ceux de 14 », en servant sur les voies de l'Honneur
        et de la Patrie.
            Je livre à votre sagacité cette belle maxime de FOCH, pérenne dans les écoles de
        formation de l'armée de Terre : « Commander, c'est prolonger dans l'espace et le
        temps son esprit dans l'Homme ».


                                                Lieutenant-Colonel Gérald Souprayen
                                               Conservateur du Musée du Sous-Officier
                                             à l’École Nationale des Sous-Officiers d’Active
   1   2   3   4   5   6   7   8   9