Page 23 - Plaquette_Expo_MM_3W
P. 23

Ce héros, légende du corps des sous-officiers était
       chevalier de la Légion d’honneur à 21 ans, médaillé
       militaire, Croix de guerre 1939-1945, Croix de guerre
       des Théatres d'opération extérieures avec quatorze cita-
       tions dont six à l’ordre de l’armée. Il a été huit fois blessé
       au combat.


           De  nombreux  héros  moins  médiatiques
       voire totalement inconnus sont issus du corps des
       sous-officiers.













                                                   Décorations de l’adjudant-chef Vandenberghe.
                                                       Coll. MSO n° inv. : 2007.0.880
                                                Sergent André Maginot
                                             héros de la Première Guerre mondiale
                                              parrain de la 325  promotion (2018)
                                                           e
           Né le 17 février 1877 à Paris, André Maginot fait de brillantes études de droit et obtient
       le diplôme de l’École libre des sciences politiques dont il sort major à l’âge de 20 ans. Au cours
       de l’année 1898, il effectue son service militaire au 94  RI de Bar-le-Duc. Il devient en 1913,
                                                 e
       à l’âge de 36 ans, sous-secrétaire d’état à la Guerre.
           Le 1  août 1914, la mobilisation générale est décrétée en France. André Maginot,
              er
       qui bénéficie d’une dispense de par ses fonctions, décide malgré tout de s’engager comme
       simple soldat afin d’accomplir son devoir, en accord avec ses convictions. Affecté au 44  RI, il
                                                                          e
       demande dès son incorporation à servir en première ligne face aux troupes ennemies. Fin
       août 1914, il participe avec efficacité à de délicates actions de reconnaissances dans la région
       du village de Maucourt qui lui valent de passer caporal. Quelques jours plus tard, il est nom-
       mé sergent après une embuscade menée victorieusement contre les soldats allemands. Le
       7 novembre, le sergent Maginot entre en premier à Mogeville, ouvrant ainsi la voie à son
       unité. Le lendemain, le sergent Maginot est décoré sur le front des troupes de la Médaille
       militaire par le général Mourret. Au cours de cette période, il est cité à l’ordre de l’armée pour
       la cinquantaine de patrouilles qu’il a menée avec détermination et succès, souvent au péril
       de sa vie et celle de ses hommes, écrivant ainsi son histoire militaire et gagnant le surnom du
       « patrouilleur de Verdun ».
   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28