Page 19 - Plaquette_Expo_MM_3W
P. 19

LES HÉROS FRANÇAIS ET ÉTRANGERS











           Quelques héros français, non militaires, se sont vus conférer la Médaille militaire pour
       des actions de résistance lors de la Seconde Guerre mondiale. Le plus illustre d’entre eux :
       Jean Moulin.
           Né à Béziers en 1899, il est mobilisé au 2  RG de Montpellier en avril 1918. Il ne participe
                                          e
       pas aux derniers combats.
           Successivement sous-préfet d’Albertville,
       de Châteaulin puis de Thonon, il est nommé
       chef de cabinet du ministre de l’Air en 1937.
           Désigné préfet d’Aveyron puis d’Eure-
       et-Loir, il tente de se suicider en se tranchant
       la gorge le 17 juin 1940 pour échapper aux
       exigences déshonorantes de l’occupant qui
       lui demande de signer un rapport que les
       allemands avaient préparé pour faire attribuer
       la mort de civils à l’aviation française. Jean
       Moulin refuse de signer. Destitué par Vichy le
       2 novembre, il passe à Londres.
           Membre du Comité national de la France
       Libre et président du Conseil national de
       la  Résistance,  il  est  arrêté  le  21  juin  1943  à
       Caluire. Le 8 juillet 1943, il meurt sans avoir
       parlé.
           Par décret du 17 octobre 1942, sous le
       pseudonyme de caporal Mercier il est fait
       compagnon de la Libération et reçoit à titre
       posthume, par décret du 1  octobre 1945, la   Jean Moulin assigné à résidence
                            er
       Médaille militaire.                      après sa tentative de suicide du 17 juin 1940.
   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24