Page 5 - Plaquette_Expo_MM_3W
P. 5

HISTOIRE DE LA MÉDAILLE MILITAIRE











           Le 16 avril 1771, le roi Louis XV crée le médaillon de vétérance à l’intention des
       bas-officiers et des soldats. Ce médaillon avait pour but de récompenser 24 ans de services
       dans les forces armées. Or, celui-ci est abrogé en 1795 par la Convention, privant les militaires
       de cette distinction.
           Napoléon I  crée la Légion d’honneur qui, après son règne, récompense les officiers et
                    er
       les grands serviteurs de l’État.
           Louis-Napoléon Bonaparte, son neveu,
       alors président de la Seconde République,   « Quand on est témoin comme
       promulgue une nouvelle constitution le 14   moi de tout ce qu’il y a de dévouement,
       janvier 1852. Il obtient les pleins pouvoirs pour   d’abnégation et de patriotisme dans les
       dix ans. Durant son mandat, l’armée française   rangs de l’Armée, on déplore souvent que
       participe à plusieurs campagnes. Ce faisant, il   le gouvernement ait si peu de moyens de
       décide de créer une décoration spécifique aux   reconnaître de si grandes épreuves et de
       non-officiers méritants cinquante ans après la   si grands services ».
       création de la Légion d’honneur.                            Napoléon III

           Par décret du 22 janvier 1852, la Médaille militaire est créée. Elle a pour devise :
                                 « VALEUR ET DISCIPLINE »

           La première cérémonie de remise de 48 médailles s’est déroulée lors d’une prise d’armes
       le 21 mars 1852 au jardin des Tuileries. Le prince-président s’est adressé aux sous-officiers et
       hommes de troupe en ces termes :
           Message de Napoléon III :
           « Combien de fois ai-je regretté de voir des soldats, des sous-officiers rentrer dans leurs
       foyers sans récompense, quoique, par la durée de leurs services, par des blessures, par des actions
       dignes d’éloges, ils eussent mérité un témoignage de satisfaction de la patrie. C’est pour le leur
       accorder que j’ai institué cette médaille.
   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10